Comment traiter l'ostéochondrose thoracique à différents stades de la maladie: auto-testé

Une personne est soumise à un rythme de vie continu, dans lequel elle expérimente une activité physique de complexité variable. De cela, en premier lieu, la colonne vertébrale en souffre.

Dans de nombreux cas, il y a une violation de la fonctionnalité de segments individuels, une douleur est observée (y compris dans le sternum), l'ostéochondrose progresse. Le diagnostic est désagréable, de plus, il conduit souvent à un handicap. Comment traiter l'ostéochondrose thoracique?

Ostéochondrose thoracique

Quelle est cette maladie et quels en sont les principaux symptômes?

L'ostéochondrose thoracique est une pathologie dans laquelle des troubles dégénératifs-dystrophiques surviennent dans la colonne thoracique. En règle générale, le compartiment cervical et lombaire est le plus souvent affecté. L'ostéochondrose de la région thoracique se développe beaucoup moins fréquemment et cela s'explique par des caractéristiques anatomiques: les vertèbres sont ici beaucoup plus épaisses et, de plus, elles sont en plus fixées par le sternum et les côtes.

Au stade initial du développement de la pathologie, les symptômes caractéristiques n'apparaissent pas immédiatement. En raison du manque de mobilité, par rapport à la colonne cervicale et lombaire, la douleur apparaît à des stades ultérieurs.

L'ostéochondrose thoracique est considérée comme la plus dangereuse et le pronostic est compliqué en cas de troubles dégénératifs d'autres parties de la colonne vertébrale. La maladie affecte le cartilage, les tissus conjonctifs et musculaires, ce qui provoque un certain nombre d'autres pathologies non moins dangereuses.

Symptômes et modifications générales de la colonne vertébrale, en fonction de l'étendue de la lésion:

Premier degré Le patient ne se soucie généralement de rien. Néanmoins, il y a une diminution de la hauteur des DIV (ils perdent leur élasticité), et il y a également des changements dans la structure de l'anneau fibreux du disque rachidien et du tissu fibreux.
Deuxième degré La hauteur des disques intervertébraux continue de diminuer, la colonne vertébrale perd sa mobilité, ce qui est un facteur prédisposant au développement d'une hernie. Il y a des douleurs dans la région des côtes, un lumbago entre les omoplates, il y a aussi une légère raideur dans les mouvements.
Troisième degré Le syndrome douloureux s'intensifie, à ce stade se développe une hernie (le noyau pulpeux est déplacé avec rupture de l'anneau fibreux).
Quatrième degré Les disques intervertébraux perdent complètement leur élasticité et deviennent non fonctionnels. Le tissu osseux est détruit. La douleur est très prononcée.

Comment se manifeste l'ostéochondrose thoracique, plaintes des patients:

  1. Douleur dans la poitrine (aiguë ou compressive) et dans la région interscapulaire (peut être sourde et constante). Le symptôme devient plus prononcé pendant l'exercice ou dans une position inconfortable.
  2. L'ostéochondrose entraîne toujours une altération de la circulation sanguine, ce qui, à son tour, provoque un engourdissement des mains et des doigts, une sensation de fluage et de légères démangeaisons.
  3. L'apparition de maux de tête fréquents, de vertiges, d'essoufflement, de fatigue et de somnolence. Les symptômes sont souvent réguliers en présence de troubles dégénératifs de la colonne cervicale.

La douleur peut irradier vers l'épaule, l'omoplate, la glande mammaire, le cœur et la région péritonéale. Il y a souvent une sensation de boule dans la gorge, surtout après un effort physique ou une tension nerveuse.

Comment apparaît l'ostéochondrose

Causes de la maladie

L'ostéochondrose dans de nombreux cas ne se développe pas d'elle-même, mais se produit en raison de l'impact sur la colonne vertébrale de facteurs négatifs et / ou de maladies.

Regardons de plus près:

  1. Mode de vie sédentaire. Une activité physique réduite entraîne une mauvaise circulation et un affaiblissement des muscles qui soutiennent la colonne vertébrale. Très souvent, cela est associé à une mauvaise posture et à une position inconfortable (jambe par jambe, appui sur le bras, etc. ).
  2. La présence de blessures passées, un travail physique intense (surtout si un levage de poids incorrect se produit constamment). Ainsi, la fonction d'amortissement se détériore, des changements dans la structure du disque se produisent («dessèchement», diminution de la hauteur).
  3. La courbure de la colonne vertébrale est l'un des facteurs graves conduisant à l'ostéochondrose. Ceux-ci incluent la lordose, la cyphose et la scoliose (voir photo ci-dessous).
  4. Ostéoporose. Cette pathologie survient principalement chez les personnes d'âge moyen et âgées (plus souvent chez les femmes). De plus, l'ostéoporose peut se former lorsqu'il y a un apport insuffisant en vitamines et minéraux nécessaires à la «nutrition» du tissu osseux (par exemple, en raison de maladies du tube digestif ou si vous suivez un régime strict).
  5. Avoir une grossesse. Une femme pendant la grossesse gagne en moyenne 16 kg (parfois plus). Dans le même temps, la colonne vertébrale est soumise à un stress important, ce qui, dans certains cas, conduit à l'ostéochondrose. Vous pouvez également ajouter ici des facteurs de provocation tels que des troubles de la démarche et un mode de vie sédentaire.

Les facteurs responsables de l'ostéochondrose sont souvent combinés. Cela complique considérablement le traitement et les autres prévisions de récupération.

Méthodes modernes de traitement de l'ostéochondrose thoracique

Méthodes modernes de traitement

En raison du fait que la maladie est d'abord asymptomatique, les patients se rendent chez le médecin à des stades ultérieurs du développement de la pathologie, lorsque des troubles dégénératifs et souvent irréversibles des disques intervertébraux se produisent. Néanmoins, si vous abordez correctement la solution de ce problème, vous pouvez réussir à entrer en rémission à long terme.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses méthodes qui réussissent à corriger l'ostéochondrose. Le patient doit se préparer à une thérapie à long terme et suivre quotidiennement un certain nombre de recommandations. Alors, comment traiter l'ostéochondrose de la colonne thoracique.

Thérapie médicamenteuse

On prescrit au patient un certain nombre de médicaments qui peuvent non seulement réduire la sensibilité à la douleur, mais également restaurer les structures osseuses et cartilagineuses endommagées. Nous vous suggérons de vous familiariser avec le tableau «Comment guérir l'ostéochondrose thoracique avec des médicaments».

Groupe pharmacologique, nom du médicament Action médicamenteuse
Enzyme végétale protéolytique Le médicament a un effet positif sur le tissu conjonctif, accélère la régénération des éléments cartilagineux dans l'espace intervertébral.
Anti-inflammatoires non stéroïdiens Les médicaments sont prescrits sous forme de comprimés, d'injections intramusculaires, ainsi que de pommades et de gels, qui doivent être frottés dans la zone douloureuse. Les médicaments ne créent pas de dépendance, ils peuvent donc être utilisés régulièrement sans augmenter la posologie. L'action des médicaments est basée sur l'élimination du processus inflammatoire et la réduction de la douleur.
Chondroprotecteurs Les médicaments aident à restaurer le tissu cartilagineux, à stimuler les processus anabolisants, à augmenter la synthèse des protéoglycanes (protéines complexes) et du collagène.
Relaxants musculaires L'action vise à soulager la raideur musculaire, réduisant ainsi la douleur. Les médicaments éliminent la tension pathologique dans les muscles squelettiques en bloquant partiellement les signaux cérébraux du système nerveux central vers la zone touchée.
Antispasmodiques Les médicaments soulagent la douleur spastique des muscles squelettiques. Lors du choix des moyens, il est conseillé de prendre en compte le fait qu'ils n'affectent pas la clarté de l'esprit et du centre respiratoire.
Vitamines du groupe B Améliore la nutrition des tissus nerveux, augmente le métabolisme des protéines, fournit l'élasticité du cartilage et augmente la masse musculaire.

De nombreux patients s'intéressent à la façon de soulager une crise d'ostéochondrose thoracique? En cas de douleur intense, un blocage circulaire et paravertébral est prescrit.

Une injection est faite le long de la ligne médiane entre les processus vertébraux, ou le médicament est injecté dans la zone où les nerfs spinaux sortent du foramen intervertébral. L'avantage de cette méthode est un effet analgésique rapide et prononcé en agissant directement sur les fibres nerveuses et les terminaisons.

Thérapie manuelle

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle est un système de techniques manuelles visant à corriger les manifestations pathologiques qui se sont formées à la suite de troubles musculaires, cartilagineux ou osseux. L'objectif principal du traitement de l'ostéochondrose thoracique est de revenir à la position anatomique des disques intervertébraux et des vertèbres.

Une action rachidienne appropriée contribue à améliorer la circulation locale. C'est un aspect très important, car lorsque le flux sanguin est perturbé, il y a un manque de nutrition musculaire, ce qui provoque des spasmes et des douleurs en eux.

La thérapie manuelle n'aura un effet thérapeutique que sur le premier, deuxième ou troisième degré d'ostéochondrose mammaire. Au quatrième degré, un tel traitement sera inefficace.

De plus, lors du choix d'une exposition "manuelle", il est important de consulter un bon spécialiste. Une pratique insuffisante d'un médecin (ou d'un pseudo médecin) peut entraîner des conséquences négatives telles qu'une mauvaise circulation, une fracture du corps vertébral, une rupture des muscles et / ou des ligaments.

Efficacité du massage

Le massage

est l'une des méthodes non médicamenteuses les plus efficaces pour traiter l'ostéochondrose thoracique. La procédure doit être effectuée en cours, 10 à 14 sessions chacun, après 2-3 mois jusqu'à ce que l'état général s'améliore.

La manipulation manuelle du tissu musculaire a les effets positifs suivants:

  • aide à réduire la douleur;
  • améliore la circulation lymphatique et sanguine;
  • aide à éliminer les spasmes musculaires et le surmenage;
  • améliore le tonus musculaire et la nutrition du cartilage intervertébral.

Le massage est effectué aux stades subaigu et chronique des changements dégénératifs de la colonne vertébrale. Les procédures sont prescrites le troisième ou quatrième jour après le début du traitement.

Les premières séances sont douces. Ceci est nécessaire pour que les muscles s'adaptent aux charges à venir. Pour augmenter l'efficacité, il est recommandé d'associer le massage à des procédures physiothérapeutiques telles que l'électrophorèse, l'amplipulse, la darsonvalisation et la magnétothérapie.

Exercices recommandés

L'activité physique permet à la plupart des patients d'éliminer les processus stagnants dans les vaisseaux, ce qui réduit l'irritabilité des racines nerveuses. Une thérapie d'exercice régulière renforcera les muscles du dos - cela est nécessaire pour soulager la colonne vertébrale.

Comment faire face à l'ostéochondrose thoracique en utilisant la gymnastique?

Pour obtenir un effet maximal, vous devez suivre des règles simples:

  • pendant l'éducation physique, il est interdit de faire des mouvements brusques, car cela peut augmenter le syndrome douloureux et affecter négativement la qualité des mesures médicales;
  • avec exacerbation de l'ostéochondrose, seuls les mouvements les plus simples doivent être effectués;
  • si vous ressentez de la douleur lors d'un certain exercice, vous devez alors vous arrêter et passer au complexe suivant;
  • Les exercices de physiothérapie
  • doivent être effectués avec une charge progressive - le «débutant» se voit proposer des exercices simples, et après quelques séances, les mouvements se compliquent et augmentent le temps d'entraînement.

Pour obtenir de bons résultats, vous devez faire de l'exercice au moins quatre mois.

Exemples d'exercices quotidiens:

  1. Tenez-vous droit. Après avoir inspiré, levez les bras, pendant que vous expirez, abaissez. Gardez votre dos droit. Répétez 20 fois.
  2. Asseyez-vous sur une chaise à haut dossier. Pendant que vous inspirez, ramenez vos épaules en arrière, essayez de rapprocher vos omoplates le plus possible. Pliez légèrement le bas du dos. Faites l'exercice 15 fois.
  3. Mettez-vous à quatre pattes. Maintenant, pliez le bas du dos et pliez-vous en arc. Répétez l'exercice "minou" 20 fois.
  4. Restez à quatre pattes. Nous équilibrons le corps: arrachez le bras droit et la jambe gauche du sol, redressez-vous et emportez. Maintenez la position pendant jusqu'à 15 secondes. Revenez à la position de départ et faites de même en utilisant votre bras gauche et votre jambe droite. Faites la série d'exercices 20 fois.

Lorsque le corset musculaire devient plus fort, le médecin vous proposera d'autres exercices plus stimulants. L'exercice régulier d'exercices de physiothérapie vous permettra d'obtenir un résultat durable.

Traitement chirurgical

Dans les derniers stades de l'ostéochondrose, lorsque le traitement conservateur n'a pas apporté le résultat souhaité, une opération est prescrite. L'intervention chirurgicale est réalisée en deux étapes: au premier, la cause du syndrome douloureux est éliminée, au second, la colonne vertébrale est stabilisée.

La première étape de l'opération peut inclure les méthodes suivantes:

  1. Discectomie.Pendant la chirurgie, une partie ou la totalité du disque de la colonne vertébrale, associée à une hernie, provoquant une compression de la moelle épinière.
  2. Foraminotomie.La décompression des nerfs spinaux et des plexus choroïdes s'étendant de la moelle épinière entre les vertèbres est effectuée.
  3. Facétectomie.Il s'agit d'une résection des articulations des facettes intervertébrales afin d'éliminer les fibres nerveuses pincées.
  4. Laminectomie.L'opération consiste à enlever un petit processus de tissu osseux de la vertèbre au-dessus de la racine nerveuse - cela aide à rétablir l'apport sanguin et à réduire la douleur.
  5. Corpectomie.Une partie de la vertèbre et des disques adjacents sont retirés pour décompresser la moelle épinière et les nerfs spinaux.

Après la manipulation nécessaire, les médecins passent à la deuxième étape de l'opération, dont le but est de réparer les vertèbres. En règle générale, la fusion vertébrale est utilisée.

Cette méthode permet la création d'une immobilité (fusion) de vertèbres adjacentes en plaçant une greffe entre elles et des éléments biologiques spéciaux qui stimulent la restauration du tissu osseux. Pour plus de détails sur l'opération, regardez la vidéo dans cet article.

L'ostéochondrose répond bien au traitement aux premiers stades de développement. Il est important en cas de douleur (surtout s'il existe des facteurs prédisposants) dans la région thoracique de consulter un spécialiste dans les prochains jours. Le médecin, sur la base des données de diagnostic, sélectionnera le traitement optimal, qui doit être soigneusement suivi afin de maintenir un dos en bonne santé.

06.11.2020