Traitement à domicile des symptômes de l'ostéochondrose cervicale - Exercice et gymnastique

Les causes des maux de tête, des engourdissements des doigts, des picotements dans le cœur doivent parfois être recherchés non pas à la place de leur localisation, mais dans le cou. L'ostéochondrose de cette section affecte l'état de la tête et de la ceinture scapulaire, ainsi que les organes de ces zones.

Il s'agit d'une maladie dégénérative des disques intervertébraux du tissu conjonctif, qui servent d'amortisseurs de chocs dans la colonne vertébrale. En fonction du niveau et de l'étendue de la lésion, les symptômes correspondants se développent.

La région cervicale est la partie la plus mobile et la plus vulnérable de la colonne vertébrale. L'exposition à des facteurs défavorables entraîne une malnutrition du cartilage, un amincissement des disques, la formation d'une hernie ou une prolifération de tissu osseux. Les racines nerveuses sont comprimées, le flux sanguin dans les vaisseaux paravertébraux est perturbé.

Raisons

Les facteurs pouvant conduire à l'ostéochondrose sont très divers:

  • mode de vie sédentaire, manque de formation pour l'appareil musculo-ligamentaire;
  • postures forcées à long terme avec un stress accru sur le cou - travail assis avec une tête penchée;
  • blessures au cou;
  • troubles métaboliques;
  • oreiller et matelas mal sélectionnés;
  • obésité;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • prédisposition héréditaire.

Les causes suivantes affectent directement le développement des symptômes de la maladie:

  • le déplacement du disque intervertébral se développe assez rarement, mais cette condition conduit au développement d'une paralysie;
  • diminution de la hauteur du disque - l'aplatissement entraîne une diminution du diamètre du foramen intervertébral, à la suite de laquelle les racines nerveuses sont comprimées;
  • les disques intervertébraux herniés sont des protubérances qui peuvent comprimer la racine;
  • Les ostéophytes
  • sont situés sur les côtés des corps vertébraux, irritent les muscles adjacents, provoquent leur œdème, une augmentation du tonus, ce qui augmente la charge sur le disque et entraîne une diminution de sa hauteur. Si les excroissances sont dirigées vers le canal de l'artère vertébrale, cela provoquera son rétrécissement.

Symptômes de la maladie

L'ostéochondrose cervicale est caractérisée par un regroupement des symptômes en syndromes, qui déterminent les manifestations cliniques et les plaintes des patients.

Syndrome vertébral
Les manifestations de signes sont associées à l'état de l'os ou du tissu cartilagineux des vertèbres. Pour diagnostiquer précisément ce syndrome, tous ses symptômes doivent être présents:

  • modification de la mobilité de la colonne cervicale;
  • douleur au mouvement;
  • violation de la structure morphologique des disques et des corps vertébraux.

L'absence d'un des signes permet de suspecter une autre maladie avec des symptômes similaires. Une diminution de la mobilité sans changement de morphologie est observée avec la myosite - lésions musculaires. La douleur est courante dans de nombreuses autres maladies.

Syndrome de l'artère vertébrale
Les symptômes qui le composent sont les suivants:

  • compression d'une artère et altération du flux sanguin dans son tronc, ce qui entraîne des étourdissements, des acouphènes, des fluctuations de la pression artérielle, des nausées ou des vomissements
  • l'irritation des processus nerveux de l'artère se manifeste par de graves maux de tête de type migraine, une diminution de la sensibilité, un engourdissement, des «mouches» clignotantes devant les yeux, une diminution unilatérale temporaire de la vision;
  • l'hypoxie cérébrale, ou manque d'oxygène, se traduit par une diminution des performances, des évanouissements, une léthargie, une somnolence, une détérioration de l'attention, dans les cas graves, voire une dépression.

Les dommages à l'artère vertébrale entraînent une diminution de l'apport sanguin aux parties correspondantes du cerveau. Mais un syndrome similaire peut être observé avec d'autres pathologies - lésions vasculaires athéroscléreuses, leur compression par des tumeurs en croissance, tissus enflammés.

Syndrome cardiaque
L'apparition de signes d'angine de poitrine, de douleurs dans la région du cœur n'indiquent pas toujours la pathologie de cet organe. Ceux-ci peuvent être des signes d'ostéochondrose cervicale, notamment:

  • douleur thoracique;
  • essoufflement;
  • fatigue et faiblesse rapides.

Dans cette situation, ils agissent par la méthode de l'exclusion - ils diagnostiquent les maladies cardiaques à l'aide d'un ECG, à la suite de quoi aucun changement caractéristique de l'angine de poitrine n'est détecté. L'angiographie ne montre aucun rétrécissement athéroscléreux des artères.

Syndrome radiculaire
Ces symptômes sont unilatéraux et sont associés à des lésions des racines de la paire correspondante de nerfs spinaux. Ils se caractérisent par une douleur, une paralysie ou une parésie, une sensibilité altérée du côté correspondant.

Les première et deuxième racines sont caractérisées par une douleur ou un engourdissement dans la région occipitale. La troisième paire se manifeste par un engourdissement et une sensation de plénitude de la langue, des difficultés à avaler et à mâcher, une sensibilité altérée derrière les oreillettes.

La compression de 4 paires entraîne un hoquet, une douleur à la clavicule et une douleur à la gorge lors de la déglutition. La cinquième paire s'exprime dans la limitation du mouvement des épaules, la sixième - la douleur et l'engourdissement des omoplates et des avant-bras.

Le septième provoque un engourdissement des mains, plus souvent l'index et le majeur, le huitième provoque une parésie et une altération de la sensibilité de l'annulaire et du petit doigt.

Le processus pathologique est très rarement limité à une paire de racines nerveuses, souvent plusieurs sont touchées à la fois, ce qui confond le tableau clinique et entraîne des difficultés de diagnostic.

L'absence de traitement ou le mauvais choix de technique peut entraîner des complications sous forme de protrusion herniaire, de rupture du disque et de déplacement brusque de la vertèbre, pouvant entraîner une invalidité ou la mort.

Diagnostics

Diagnostique

La justification du diagnostic est possible après un examen radiographique en projections frontales et latérales. Les images montrent clairement une diminution de la hauteur du disque, un rétrécissement du foramen intervertébral et des excroissances osseuses pathologiques.

Traitement

Une fois diagnostiqués, des symptômes d'ostéochondrose cervicale, un traitement à domicile, peuvent survenir si le patient suit le régime prescrit et n'a pas d'évolution compliquée de la maladie.

La médecine moderne offre plusieurs directions de thérapie:

Médicaments>
La prise de certains groupes de médicaments vise à éliminer les symptômes de la maladie, à améliorer la nutrition du cartilage et à protéger les antioxydants.

Après le diagnostic approprié, le médecin déterminera comment traiter l'ostéochondrose cervicale, traitement médicamenteux, vous ne pouvez pas vous prescrire.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils éliminent la douleur et l'inflammation et réduisent les processus prolifératifs. Les médicaments de ce groupe peuvent être prescrits sous forme de comprimés, mais une administration intramusculaire est possible pendant la période aiguë. Il n'est pas recommandé de les utiliser pendant une longue période, les prendre à des doses maximales pendant plus d'une semaine entraîne le développement d'ulcères d'estomac non stéroïdiens et provoque des lésions hépatiques toxiques.
  2. Les chondroprotecteurs commencent à être utilisés dès le diagnostic et pour que leur effet se manifeste, ils doivent être pris très longtemps.
  3. Dans une plus large mesure, cela s'applique aux formes de comprimés et aux gélules pour administration orale. Les médicaments injectables sont prescrits dans les cours, leur effet est plus rapide. Ils contiennent de la glucosamine, qui affecte le métabolisme dans les tissus cartilagineux, et de la chondroïtine, qui ralentit la destruction du disque. Il existe également des chondroprotecteurs naturels - ce sont des plats avec de la gélatine - de la viande en gelée, de la gelée et du poisson.
  4. Les vasodilatateurs éliminent le vasospasme, améliorent la circulation sanguine dans les muscles et aident à réduire l'inflammation.
  5. Les diurétiques sont utilisés lorsque des symptômes d'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale apparaissent. Le traitement est effectué en une courte période pour soulager l'œdème inflammatoire et la compression nerveuse.
  6. Les préparations de vitamines visent à la protection antioxydante des tissus cartilagineux, des nerfs endommagés et des cellules cérébrales. Cela nécessite des vitamines A, E, C. Le groupe B est nécessaire pour améliorer l'état des nerfs périphériques. Les vitamines B6 et B12 sont alternées tous les deux jours. La prise d'hyperdose de vitamines B en cure courte est efficace.
  7. Si l'ostéochondrose cervicale s'est aggravée, les pommades pour le traitement aideront à éliminer le syndrome douloureux, à avoir un effet réchauffant et à améliorer la circulation sanguine. Il est appliqué en très petite quantité à l'aide d'un masseur spécial sur la zone touchée.

Les pommades anti-inflammatoires non stéroïdiennes ont un léger effet anesthésique local. Contrairement aux comprimés, ils peuvent être utilisés plus longtemps.

> Physiothérapie
Cette méthode est utilisée en complément du traitement principal. La physiothérapie agit de manière sélective sur la zone touchée, soulage la douleur, l'enflure et l'inflammation, améliore la microcirculation et l'immunité locale.

Les méthodes suivantes s'appliquent:

  1. L'électrothérapie produit un effet de réchauffement local, améliorant ainsi la circulation sanguine, soulageant l'œdème. Mais cette méthode est contre-indiquée pour ceux qui ont des stimulateurs cardiaques et des implants métalliques.
  2. Les champs magnétiques d'induction agissent pendant environ 20 minutes sur le foyer pathologique, soulagent la douleur et l'inflammation.
  3. La thérapie au laser active les processus bioélectriques dans les tissus nerveux, améliore leur régénération. La procédure est effectuée sur les sites des racines enflammées de la moelle épinière, pas plus de 2 minutes par zone.
  4. Balnéothérapie - l'utilisation de boue thérapeutique, eaux minérales, ozokérite. Elle est réalisée pendant la période d'exacerbation et de rémission afin de prévenir et de consolider l'effet du traitement.

Physiothérapie
Cette méthode ne peut pas être utilisée dans la période aiguë de la maladie et ne doit pas être effectuée d'exercices pour surmonter la douleur. Tous sont produits en douceur, sans secousses. Vous ne pouvez pas rejeter la tête en arrière et faire des mouvements circulaires. S'il y a une hernie discale, la consultation d'un neurologue ou d'un neurochirurgien est nécessaire.

Un ensemble d'exercices pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

  1. Échauffement. Pendant 2-3 minutes, marchez sur place avec un pied plein, sur les orteils, sur les talons (comment traiter un éperon de talon).
  2. Tenez-vous droit, serrez progressivement vos poings, bras, épaules, maintenez pendant une demi-minute, détendez-vous et balancez vos mains.
  3. Inclinez doucement la tête vers l'épaule gauche et droite, attardez-vous dans chaque position pendant 10 secondes.
  4. En position assise ou debout, levez vos épaules vers le haut, puis, comme pour vous redresser, abaissez-les légèrement vers l'arrière.
  5. Debout ou assis, abaissez lentement la tête et touchez votre menton contre votre poitrine. Prenez lentement la position de départ.
  6. Étirez vos bras sur les côtés, serrez les poings. Faites pivoter avec des brosses 4 fois dans chaque direction.
  7. Tenez-vous debout, les bras écartés. Faites un mouvement de rotation dans les coudes alternativement d'avant en arrière.
  8. Un mouvement circulaire dans l'articulation de l'épaule est effectué de la même manière.
  9. Relaxation - levez vos bras et laissez-les tomber librement, en vous relaxant autant que possible.

Massage
Un massothérapeute expérimenté vous expliquera comment traiter l'ostéochondrose de la colonne cervicale à la maison en utilisant le massage et l'auto-massage.

Les principes de base sont les suivants:

  • toutes les actions sont effectuées du bout des doigts;
  • vous devez vous déplacer de la colonne vertébrale vers la périphérie;
  • vous ne pouvez pas appliquer de force, seulement des actions de massage légères;
  • tous les mouvements sont effectués en douceur, sans hâte.

On utilise généralement le frottement, le pétrissage, la caresse du cou.

Traitement chirurgical
Il est utilisé pour le rétrécissement du canal rachidien par des hernies, qui s'accompagne d'une compression des vaisseaux et des nerfs de la colonne vertébrale.

L'indication est aussi l'instabilité de la colonne cervicale. La présence d'une hernie n'est pas une indication chirurgicale.

Dans ce cas, ils procèdent de l'efficacité du traitement médicamenteux, de l'état du patient, de la gravité des symptômes de l'ostéochondrose. L'ablation de la hernie est réalisée à l'aide d'un scalpel ou, de manière plus moderne, à l'aide d'un laser.

Mais souvent, après un traitement chirurgical, les symptômes de la maladie disparaissent pendant un certain temps, puis reprennent.

Prévention

Afin de ne pas se demander comment guérir l'ostéochondrose de la colonne cervicale à la maison, vous devez prévenir la maladie. En premier lieu, la correction de la posture. S'abaisser crée une charge supplémentaire sur les vertèbres cervicales, provoque une réaction inflammatoire

Vous devez également éviter une position forcée prolongée avec la tête penchée lorsqu'il y a une charge élevée sur ce département.

Si vous devez être dans une position inconfortable pendant une longue période au travail, vous devez périodiquement faire des exercices pour le cou. Vous devez également choisir le bon oreiller pour dormir.