Comment reconnaître l'ostéochondrose thoracique: symptômes et traitement

Une maladie telle que l'ostéochondrose thoracique est assez courante, mais elle est beaucoup moins courante que d'autres formes de cette maladie. Au début, il se déroule sans symptômes prononcés. Par conséquent, il est diagnostiqué plus souvent sous une forme compliquée, lorsque la douleur devient palpable.

L'apparition de l'ostéochondrose thoracique

En médecine moderne, les raisons qui provoquent l'ostéochondrose de la poitrine n'ont pas encore été établies. Bien qu'il existe des facteurs dont l'influence est considérée comme une cause indirecte de l'événement. Ils sont les suivants :

  1. Hérédité. Si les parents les plus proches ont été sensibles à une telle maladie, il est fort probable que tôt ou tard elle se fasse sentir. Pour cette raison, lors de la collecte de l'anamnèse, les médecins posent des questions sur les maladies génétiques transmises par les proches.
  2. Les changements que le corps subit en raison de la croissance et du vieillissement. Les disques intervertébraux subissent inévitablement des métamorphoses, en fonction de la réduction des tissus hydrophiles, une diminution de la synthèse de sulfate de chondroïtine.
  3. Blessures au dos, reçues une fois ou transformées en une forme chronique. Cette dernière option est inhérente aux athlètes professionnels ou aux personnes dont les activités sont associées à un effort physique intense.
  4. Troubles de la microcirculation dans la colonne vertébrale. Peut être compliqué par l'athérosclérose.

L'ostéochondrose de la région thoracique présente de nombreux symptômes différents. Étant donné que tous les organes internes « dépendent » de la colonne vertébrale, une maladie négligée peut endommager le foie, les reins, le pancréas, le cœur et les maladies intestinales. Le plus souvent, l'ostéochondrose de la poitrine se fait sentir lorsque des douleurs surviennent entre les côtes, des sensations douloureuses lors de l'expiration et de l'inspiration, une gêne lors du déplacement des bras vers le haut et de la flexion du corps.

La forme de l'ostéochondrose est le plus souvent déterminée par des douleurs entre les côtes, ce qui rend la respiration difficile. La douleur est ressentie beaucoup plus fortement la nuit, avec hypothermie, vibration, lors de la flexion et de la rotation du corps. Souvent, ces symptômes sont appelés maladies cardiaques, les différences sont qu'avec les maladies de la colonne vertébrale, des sensations douloureuses surviennent plus longtemps, elles ne sont pas éliminées par la nitroglycérine. Les maladies cardiaques peuvent conduire au fait que la pression commence à "sauter", ce qui ne se produit pas avec l'ostéochondrose.

Dorsago et dorsalgie

<1_img_centerxx>

Dorsago est une douleur thoracique d'apparition soudaine. Le plus souvent, cela se manifeste chez les personnes qui sont assises inclinées depuis longtemps.

Vous pouvez l'observer avec une forte montée après une longue séance. Les sensations douloureuses sont très intenses - à tel point que la respiration devient difficile. Il y a une augmentation de la tension musculaire, entraînant une réduction des mouvements dans diverses parties de la colonne vertébrale.

La darsalgie n'a pas de manifestations particulièrement prononcées pendant 3 semaines. Elle s'accompagne de sensations plus désagréables que douloureuses. Une douleur intense ne peut être qu'avec des soupirs profonds, des virages et des virages. Il peut y avoir une augmentation de la tension musculaire et de la raideur dans le haut et le bas du dos.

Comme pour les douleurs dorsales, la sensation de douleur est exacerbée la nuit.

Pour éliminer la douleur, vous devez marcher un peu.

Des symptômes peuvent également survenir et rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct. Avec une maladie du segment supérieur de la poitrine, des douleurs dans le pharynx et l'œsophage peuvent apparaître. Avec la défaite de la partie médiane de la colonne vertébrale, des sensations apparaissent dans la région de l'hypochondre droit, qui est également un symptôme de pancréatite, de cholécystite et d'autres maladies. Avec l'ostéochondrose de la région thoracique inférieure, des symptômes similaires à une pathologie intestinale apparaissent.

Au cours de l'étude, les spécialistes ont établi des liens entre les sensations de douleur et l'activité physique. Le plus souvent, la douleur se manifeste après le déjeuner, s'intensifie vers la nuit, mais s'atténue après une bonne nuit de sommeil. Il ne vaut pas la peine de retarder le traitement de cette maladie, car cela peut entraîner des pathologies plus graves d'autres organes et systèmes. Le plus dangereux d'entre eux est la pathologie cardiovasculaire, ainsi que les modifications dystrophiques du muscle cardiaque. L'ostéochondrose thoracique peut provoquer des dysfonctionnements du duodénum, des troubles de la motilité intestinale.

Diagnostique

La principale méthode de diagnostic utilisée pour identifier la pathologie de l'ostéochondrose est l'examen aux rayons X. Cette pathologie se caractérise par les symptômes suivants :

  • mouvements dégénératifs;
  • réduction du canal rachidien;
  • réduction de la hauteur des disques intervertébraux, formation de contours irréguliers;
  • excroissances osseuses;
  • la colonne vertébrale change de forme de manière significative.

Dans certains cas particulièrement difficiles, l'utilisation de la tomodensitométrie est acceptable. Mais il y a un grand risque d'exposition aux rayonnements au cours de cette procédure, et à cet égard, s'il n'y a pas de besoin urgent, alors il vaut mieux s'abstenir d'un tel diagnostic.

L'IRM comme moyen de diagnostiquer l'ostéochonrose thoracique

Le neuropathologiste effectue également des recherches afin de déterminer d'éventuels troubles du système nerveux. Les procédures comprennent l'électroneuromyographie et l'observation des réflexes tendineux. Des observations cardiographiques sont réalisées afin de retracer le degré d'influence de la maladie sur le travail du cœur. De telles études peuvent prédéterminer l'apparition d'une pathologie ischémique, il sera possible de contrôler la pression.

Traitement

Après le diagnostic, le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  1. AINS. Ils sont prescrits pour éliminer la douleur.
  2. Il est possible de prendre des corticoïdes, mais uniquement en cas de fortes douleurs. Si les sensations douloureuses n'ont pas une intensité suffisante, alors leur élimination est limitée à l'utilisation de médicaments non stéroïdiens.
  3. Diurétiques pour soulager l'enflure.
  4. Les vitamines B sont utilisées pour stimuler la circulation sanguine.
  5. Les chondroprotecteurs sont prescrits pour la régénération du cartilage affecté.

Les pommades dans le traitement de cette forme d'ostéochondrose n'ont pas la bonne efficacité et conviennent mieux à d'autres types de maladies. Pour ceux qui ne font pas confiance ou ne sont tout simplement pas partisans des méthodes de traitement pharmacologiques, il existe plusieurs autres méthodes qui excluent l'utilisation de médicaments. Ceux-ci incluent l'acupuncture, l'électrophorèse, le laser, le cigare, le vide, la thérapie manuelle, le massage traditionnel et les ventouses. Pour qu'un tel traitement soit efficace, il est impératif de contacter des spécialistes spécialement formés et expérimentés dans ce domaine. Des méthodes de traitement correctement sélectionnées aideront à stimuler la circulation sanguine, à soulager les spasmes musculaires et à soulager la douleur. Une activité physique correcte est requise, y compris la gymnastique de rattrapage et la natation. Une bonne nutrition est un facteur important de récupération.

L'ostéochondrose de toute forme et de la région thoracique en particulier est une pathologie très désagréable. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est important de consulter un spécialiste en temps opportun afin qu'il sélectionne le traitement approprié. Un retard peut entraîner une aggravation de la maladie.